Bilan de Détection de la douance en autonomie - ATTENTION lisez bien la description avant de régler

296.00 €

Ajouter au panier

Vous pouvez passer le bilan aujourd'hui pour seulement
52€

suivi de 5 autres règlements du même montant

Ou bien
99€

suivi de 2 autres règlements du même montant

Vous pouvez aussi économiser en réglant en une seule fois.

 

ATTENTION ! 
Pour un Bilan de détection de la douance, 
il est nécessaire de prendre une première consultation d'au moins 30 minutes en face à face en amont ici:


CLIQUEZ ICI


Cette séance de consultation préalable permet de faire le point ensemble sur votre situation, ce qu'on appelle une anamnèse.

L'anamnèse retrace les antécédents et l'historique du patient, ainsi que les résultats des différentes explorations déjà faites et les traitements entrepris.

Cela vous évitera parfois de faire fausse route et de gaspiller votre temps ou votre argent si la détection se révèle ne pas être nécessaire.
Si c'est déjà fait, ne tenez pas compte de cet avertissement.


Pendant cette séance préalable de 30 minutes :
Un thérapeute sous la supervision de Siegfried prends le temps de faire connaissance afin de mieux comprendre votre situation.
Ensuite, le thérapeute vous fait passer à travers une série de trois filtres afin de déterminer si la détection de la douance est pertinente pour vous ou non, à savoir:

  1. Détecter s'il y a des problèmes psychologiques ou des névroses qui pourraient invalider la détection de la douance.
    Dans ce cas il faudrait les régler avant la détection.
  2. S'il y a réellement une potentielle surefficience ou une erreur d’appréciation ou parfois une envie égotique d’être HP.
  3. S’il ya un réel bénéfice pour la personne de savoir si elle est HPI, HPE ou NON.
    Si ça va vraiment l’aider à changer concrètement quelque chose dans sa vie !
Si les trois voyants sont au vert, la personne peut passer un bilan de détection de la douance.


 

Méthodologies utilisées lors de la détection


Le dépistage d'une personne à haut potentiel est un exercice compliqué
qui nécessite d'analyser avec expertise toutes les facettes de l'intelligence à savoir:

  1. L'intelligence cristallisée, qui est en quelque sorte la capacité à utiliser ses connaissances, son expérience et ses compétences
  2. L'intelligence visuospatiale, qui est l'aptitude à créer des images mentales, à les manipuler mentalement et à se faire une représentation spatiale du monde dans son esprit
  3. L'intelligence fluide, qui inclut le raisonnement logique dans des épreuves visuelles et la capacité à résoudre des problèmes dans des situations nouvelles
  4. La mémoire de travail (mémoire à court terme), qui est la capacité à maintenir temporairement une information et à manipuler mentalement cette information
  5. La vitesse de traitement, c'est à dire la capacité à penser et travailler vite, sous la pression du temps, en faisant un minimum d'erreurs.
  6. L'intelligence émotionnelle 
Mais il faut aussi écarter tout autre trouble mental qui pourrait invalider le dépistage.
Ces troubles sont définis dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM, DSM-IV, DSM-5).
DSM pour "Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders" ouvrage  publié par l'American Psychiatric Association

Parmi ces troubles , certains pourraient influencer le dépistage de douance, savoir:

 
  • Le syndrome d'Asperger
  • Les troubles du spectre de l’autisme TSA
  • Dépistage  du trouble de déficit d'attention et/ou de l’hyperactivité TDAH
  • Les maladies dépressives
  • Le trouble bipolaire, ou psychose maniaco-dépressive
  • Le trouble de la personnalité borderline (TPB), ou le trouble de la personnalité limite (TPL)

Le test de niveau intellectuel QI "classique" du type WAIS IV ne mesure que la performance de l'intelligence cognitive, ne tient quasiment pas compte des éventuels troubles mentaux et on estime la fiabilité de ce test à 70% sur une population neurotypique.
Ce qui est d'après moi et certains de mes confrères, trop limité pour dépister un réel haut potentiel.

Ce qui fait que le test WAIS IV donne lieu à des bilans de détection pour lesquels on ressort souvent bredouille, car trop hétérogène.
Et même dans le cas où l’analyse du praticien aura permis de se savoir surdoué, la personne ne se sent pas « légitime » car le résultat n'est pas tranché.

C'est pour cette raison que lors de la séance de détection nous réalisons aussi un bilan émotionnel qui permet de déterminer l'intelligence émotionnelle et de savoir si on a affaire à un HPI (Haut Potentiel Intellectuel) ou un HPE (Haut Potentiel Emotionnel).

Ainsi qu'une batterie de tests de dépistage des différents troubles mentaux.

Au sujet de l'intelligence émotionnelle
 

Voici les principales composantes de l'intelligence émotionnelle :

  • La capacité à évaluer ses propres émotions
  • La capacité à évaluer les émotions chez autrui (empathie)
  • La capacité à utiliser ses émotions dans la résolution de problèmes
  • La capacité à exprimer ses émotions
  • La capacité à gérer ses propres émotions
  • La capacité à gérer son impact sur les émotions des autres

L'intelligence émotionnelle est-elle plus importante que l'intelligence cognitive ?
L'intelligence émotionnelle et l'intelligence cognitive sont très différentes, mais complémentaires. Elles se basent sur des réseaux neuronaux différents, mais interconnectés. En fonction des situations et du profil psychologique de la personne, une des formes d'intelligence sera plus sollicitée.
 

Les outils d'évaluation clinique


#-Dépistage de la surefficience intellectuelle ou émotionnelle et étude du fonctionnement psychoaffectif

  • Épreuve du Myers-Briggs Type Indicator inspirée du modèle Jungien
  • Test Bélanger, Izquierdo, 2018 

#-Analyse du fonctionnement intellectuel, cognitif 

  • Épreuve d’efficience intellectuelle générale: Tests psychotechniques
    Edités par Élisabeth Simonin, Formatrice au CNFPT, Centre national de la fonction publique territoriale
  • Test d’intelligence cristallisée et d’intelligence fluide
  • Test de mémoire de travail (mémoire à court terme)

#-Analyse de la dynamique émotionnelle et relationnelle

Épreuves projectives d’étude et de compréhension de la personnalité pour mettre en relief la personnalité, faire émerger les forces et les fragilités psychiques. : 

  • Test Z de Zulliger
  • Test - Histoire d’une gomme
#-Analyse de l'intelligence émotionnelle
  • Test d'évaluation personnelle de l'intelligence émotionnelle, publié par le psychologue australien Nicolas S. Schutte en 1981, évalue l'intelligence émotionnelle telle que définie par Peter Salovey et John Mayer (1990)
  • L'Échelle d'affects positifs et d'affects négatifs ("Positive Affect and Negative Affect Schedule" – PANAS), publiée par le psychologue américain David Watson et ses collègues en 1988. C'est l'un des tests les plus fréquemment utilisés pour mesurer l'affectivité dans la recherche en psychologie
  • L'Échelle de difficultés de régulation des émotions, publié par les psychologues américaines Kim L. Gratz et Lizabeth Roemer, qui évalue les difficultés liées à six composantes de la régulation des émotions.
#-Dépistage Syndrome d’Asperger
  • l'Échelle diagnostique de l'autisme et de l'Asperger de Ritvo - révisée (RAADS-R) révisée par la psychiatre suédoise Susanne Bejerot
    « Ritvo Autism and Asperger Diagnostic Scale-Revised » : Jonna M Eriksson, Lisa MJ Andersen, Susanne Bejerot (2013), RAADS-14 Screen : validity of a screening tool for autism spectrum disorder in an adult psychiatric population
#-Dépistage des troubles du spectre de l’autisme TSA
  • Le test du Quotient du spectre de l'autisme chez l'adulte, publié par le psychologue britannique Simon Baron-Cohen en 2001
    S. Baron-Cohen, S. Wheelwright, R. Skinner, J. Martin and E. Clubley (2001), The Autism Spectrum Quotient (AQ) : Evidence from Asperger Syndrome/High Functioning Autism, Males and Females, Scientists and Mathematicians, Journal of Autism and Developmental Disorders. Traduction française : Stéphanie Braun et Chantal Kempenaers (2007).
#-Dépistage  du trouble de déficit d'attention et/ou de l’hyperactivité TDAH
  • Le test de l'échelle de TDAH chez l'adulte, développé par le psychiatre américain Ronald Kessler en collaboration avec l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS)
    Kessler, R.C. and al. (2005). The World Health Organization Adult ADHD Self-Report Scale (ADHD-ASRS v1.1) : A Short Screening Scale for Use in the General Population. Psychological Medicine.
    "Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders", publié par l'American Psychiatric Association. Les critères diagnostiques du DSM-5, publié en 2013, sont demeurés les mêmes que ceux du DSM-IV (à l'exception de l'âge de survenue du trouble située avant 12 ans plutôt que 7 ans).
#-Dépistage des maladies dépressives
  • Le Test de l'échelle de dépression de Hamilton, publié en 1960 par le psychiatre Max Hamilton et révisé en 1967.
    C'est l'un des plus utilisés par les professionnels de la santé pour évaluer l'évolution des symptômes lors du traitement (psychothérapie ou médicaments antidépresseurs) de la dépression dite majeure ou caractérisée (autrefois souvent appelée dépression nerveuse).
     J. L. Hedlund et B. W. Viewig, « The Hamilton rating scale for depression: a comprehensive review », Journal of Operational Psychiatry, no 10,‎ 1979, p. 149-165
#-Dépistage du trouble bipolaire
  • Le test "Questionnaire de trouble de l'humeur" Publié en 2000 par le psychiatre américain Robert M. Hirschfeld.
    Il est basé sur les critères diagnostiques du DSM (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux).
    Deux principaux types de trouble bipolaire sont distingués :
    • Le trouble bipolaire I dont la caractéristique essentielle est la survenue d'un épisode de manie (cet épisode peut avoir été précédé ou peut être suivi d'épisodes d'hypomanie ou d'épisodes de dépression majeure)
    • Le trouble bipolaire II dont la caractéristique essentielle est la survenue passée ou actuelle d'un épisode d'hypomanie et la survenue actuelle ou passée d'un épisode de dépression majeure.
      Hirschfeld RM, Williams JB, Spitzer RL, et al. (2000), Development and validation of a screening instrument for bipolar spectrum disorder : the Mood Disorder Questionnaire. American Journal of Psychiatry. Traduction libre de Psychomédia.
      DSM-IV et DSM-5 (2013), Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux ("Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders"), publié par l'American Psychiatric Association.

#-Dépistage du trouble de la personnalité borderline (TPB), ou du trouble de la personnalité limite (TPL)
  • Le test d'évaluation du trouble de la personnalité limite (borderline). Adapté à partir des critères diagnostiques du DSM-5, qui sont demeurés les mêmes que ceux du DSM-IV1.
    Le DSM identifie 10 troubles de personnalité spécifiques dont la personnalité limite (borderline) qui est caractérisée par une impulsivité marquée et une instabilité des relations interpersonnelles, de l'image de soi et des affects.
    DSM-5, Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (« Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders »), publié par l'American Psychiatric Association en 2013. 
Notez que le diagnostic de trouble de la personnalité est difficile à poser pour plusieurs raisons :
  • Certains troubles de personnalité présentent des points communs avec d'autres troubles
  • Les modes de fonctionnement caractéristiques ne sont, bien souvent, pas reconnus par la personne atteinte ou encore ne sont pas reconnus comme étant problématiques
  • Ou à l'inverse la personne peut se reconnaître trop facilement dans les critères et surestimer l'importance de traits qui ne sont, par exemple, pas durables et envahissants
 
Veuillez noter que ces tests ne sont pas présentés dans le but de permettre des diagnostics des troubles mentaux, mais simplement à titre de dépistage afin d'obtenir une détection de la douance la plus pertinente possible.
________________________________________
 

Les recommandations pour la consultation de dépistage

  • Munissez-vous d'un stylo et de feuilles de papier vous allez en avoir besoin
  • Placez-vous dans un endroit calme, sans bruits
  • Coupez toutes les sources de distractions: Notifications, réseaux sociaux, etc.
  • Prenez de l'eau à boire un cerveau hydraté est un cerveau qui fonctionne mieux
  • Pour ne pas avoir à vous lever pendant le bilan pensez à aller aux toilettes avant
  • Prévenez les personnes de votre entourage de ne pas vous déranger pendant 1h30

Que se passe-t-il à la fin de ce Bilan ?


Vous n'aurez pas vos résultats tout de suite. Nous avons besoin d'un traitement humain de votre bilan.
Un coach spécialisé sous la supervision de Siegfried réceptionnera votre Bilan de détection


Parfois, nous avons besoin d'analyser profondément votre bilan pour vous apporter une réponse la plus précise possible.

Il vous enverra sous une semaine à quinze jours un mail avec le compte rendu détaillé de la séance qui contient:
  • Le bilan: Si vous êtes HPI, HPE ou pas pour apaiser vos questionnements
  • Votre profil psychologique pour vous épanouir avec le bon mode d'emploi de votre vie
  • Les voies d'exploration professionnelles, sentimentales et sociales pour faire les bons choix dans votre vie
  • Vos points forts et vos points faibles afin de saisir toutes les opportunités bonnes pour vous
  • Et nous vous orienterons vers les meilleures solutions en fonction de vos failles

Ce compte rendu sera au format PDF sécurisé par mot de passe afin de respecter l'aspect confidentiel de vos informations.

Attention, le compte rendu de détection n'est pas parole d'évangile. Vous avez la possibilité de faire confirmer ou infirmer ses dires par un autre professionnel de la douance.

----------------------------------

Qui est Siegfried Cey ?


Siegfried Cey est Neurothérapeute spécialisé dans les personnes à Haut Potentiel
Coach certifié
Praticien de Programmation Neurolinguistique
et d'hypnose Eriksonienne.

Il aide les personnes à haut potentiel intellectuel ou émotionnel à canaliser leur surefficience pour soulager leur mal être et qu'ils s'épanouissent avec leur douance !

La neurothérapie est basée sur plusieurs techniques: la PNL, l’EMDR ainsi que l’hypnose Ericksonnienne et Humaniste. L’association de ces différentes techniques amène à une thérapie brève et très efficace.

La neurothérapie permet une déprogrammation de schémas traumatiques.

Le but est de se libérer de blocages inconscients afin d’effectuer ses choix en son âme et conscience plutôt qu’en lien à des peurs et de pouvoir avancer sereinement.




 

Le produit a bien été ajouté à votre panier !